Connect with us

Culture

1er mai – La Journée de la littérature brésilienne

Un hommage à l’écrivain José de Alencar, et pour célébrer la littérature nationale et ses auteurs.

Publié

sur


La Journée de la littérature brésilienne est un hommage à l’anniversaire de José de Alencar, un des auteurs les plus importants du romantisme brésilien. Une journée spécifique pour honorer la diversité des auteurs et des œuvres produites dans le pays.

Le choix du jour de naissance de cet écrivain pour commémorer l’importance de toute la littérature brésilienne était dû, avant tout, à l’engagement de José de Alencar dans la construction d’un ensemble d’œuvres véritablement brésiliennes, avec des intrigues centrées sur des thèmes nationaux et formulées dans une langue aussi le plus proche possible du portugais parlé au Brésil. Ce projet nationaliste, qui était la principale bannière du romantisme, avait donc José de Alencar comme principal représentant.

José Martiniano de Alencar est né le 1er mai 1829, dans le Ceará et, en plus d’être écrivain, il a également travaillé comme avocat, journaliste, député et ministre de la justice.

image 2
Source photo : escolaeducacao.com.br

Son premier roman, cinco minutos, a été publié en 1856. Cependant, ses œuvres les plus connues et les plus populaires sont : O Guarani (1857), Lucíola (1862), Iracema (1865) et Senhora (1875). Il a écrit aussi pour le théâtre, avec des pièces pertinentes, comme O demônio familiar (1857) et As asas de um anjo (1860).

Dans ses œuvres, en plus de suivre les caractéristiques de l’esthétique romantique, il a osé créer des personnages féminins forts et indépendants, comme Aurélia Camargo, de Senhora, et Iracema, du roman homonyme. On ne peut manquer de mentionner un autre personnage en situation d’infériorité sociale, Pedro, de la pièce O diabo familiar, un jeune esclave qui quitte son lieu d’oppression pour exercer un pouvoir de manipulation dans la famille de ses propriétaires.

José de Alencar, qui inspira le jeune Machado de Assis (aujourd’hui considéré comme le plus grand ou l’un des plus grands écrivains brésiliens), mourut le 12 décembre 1877, à Rio de Janeiro, victime de la tuberculose.

Mouvements littéraires au Brésil

La littérature brésilienne est divisée en mouvements littéraires, chacun avec ses propres caractéristiques et styles. Voyez comment les mouvements, les œuvres principales et les auteurs sont nés.

  • Cinqcentiste: en vigueur au XVIe siècle, il correspond à la phase initiale de la littérature brésilienne, caractérisée par l’apparition de rapports d’information et de textes catéchistiques. Le père José de Anchieta est le principal auteur de cette période.
  • Baroque : effectif au XVIIe siècle, ce mouvement reflète les conflits spirituels de l’homme, d’où l’usage récurrent de l’antithèse dans les œuvres de cette période. Les auteurs Père Antonio Vieira et Gregório de Matos se sont démarqués.
  • Arcadianisme : dominant au XVIIIe siècle, ce mouvement est marqué par la recherche de la rationalité et l’équilibre du classicisme. Les auteurs Tomas Antonio Gonzaga, Basílio da Gama et Cláudio Manoel da Costa se sont démarqués.
  • Romantisme : dominant au XIXe siècle, qui a mis en lumière le roman. Les auteurs les plus pertinents de l’époque étaient Castro Alves, José de Alencar, Gonçalves Dias, Casimiro de Abreu et Álvares de Azevedo.
  • Réalisme : dominant à la fin du XIXe siècle, ce mouvement cherchait à reproduire de la manière la plus réelle possible les conflits humains et sociaux. Coup de projecteur pour Machado de Assis, Aluísio de Azevedo et Raul Pompéia.
  • Naturalisme : concomitant à l’apparition du réalisme, il excelle aussi dans l’objectivité, mais associée à une tonalité scientiste et à un déterminisme social. Aluísio de Azevedo et Raul Pompéia se sont démarqués.
  • Symbolisme : dominant à la fin du XIXe siècle, ce mouvement s’oppose au réalisme/naturalisme, privilégiant ainsi une tonalité mystique. Son principal représentant était le poète Cruz e Souza.
  • Parnassianisme : dominant au début du XXe siècle, ce mouvement se caractérise par l’appréciation des formes rigides dans le poème et l’utilisation de thèmes classiques. Les principaux auteurs étaient Olavo Bilac et Raimundo Correa.
  • Pré-modernisme et modernisme : mouvements qui ont eu lieu de 1902 à 1930. Les auteurs les plus influents étaient Euclides da Cunha, Augusto dos Anjos et Monteiro Lobato (pré-modernisme) ; Manuel Bandeira, Oswald de Andrade, Cassiano Ricardo et Mario de Andrade (modernisme).

Advertisement

PUBLICITÉ, ABONNEMENT ET RÉDACTION

Publicité, abonnement et rédaction...Aimeriez-vous faire partie de notre rédaction? Annoncer ou avoir de la visibilité dans notre portail et/ou adhérer à notre Club business?
Ouvrir le chat
1
Salut!
Pouvons-nous vous aider?