Connect with us

Actualités

Brésil : des centaines de partisans de Bolsonaro entrent de force au Congrès, Palais et Cour suprême

Les policiers n’ont pas réussi à contenir la foule

Publié

sur

Après l’invasion du Congrès national, les bolsonaristes radicaux ont également envahi la Cour suprême fédérale, lors d’une manifestation dans laquelle ils appellent à une intervention militaire pour renverser l’actuel chef de l’État, Luiz Inácio Lula da Silva.
Les participants à l’acte antidémocratique ont brisé le verre de la façade et sont entrés dans le bâtiment.

La députée fédérale Joisse Hasselmann (PSDB-SP) a posté une vidéo sur ses réseaux sociaux du moment où la grille qui isolait le Congrès est renversée.

Le président du Sénat brésilien, Rodrigo Pacheco, a répudié aujourd’hui l’invasion du siège du Congrès national par des partisans de l’ancien chef de l’État Jair Bolsonaro, défendant qu’ils doivent de toute urgence subir la rigueur de la loi”.
“Les forces de sécurité du District fédéral sont engagées dans l’action, en plus de la police législative du Congrès. Je répudie avec véhémence ces actes anti-démocratiques, qui doivent de toute urgence subir la rigueur de la loi. J’ai parlé il y a peu, par téléphone, avec le gouverneur du District fédéral, Ibaneis Rocha, avec qui je suis en contact permanent. Le gouverneur m’a informé qu’il concentre les efforts de tout l’appareil policier afin de contrôler la situation”, a dit l’homme politique brésilien dans le message diffusé sur les réseaux sociaux.
Des centaines de militants radicaux fidèles à l’ancien chef de l’État campent devant l’état-major de l’armée, à Brasilia, depuis le lendemain des élections du 30 octobre, au cours desquelles Lula da Silva a battu Bolsonaro.
La police brésilienne a utilisé des gaz lacrymogènes pour tenter de repousser les manifestants, qui étaient concentrés à l’extérieur du bâtiment.
La zone autour du Congrès a été bouclée par les autorités, mais les partisans de Bolsonaro, qui refusent d’accepter l’élection de Lula da Silva, ont réussi à percer les cordons de sécurité et plusieurs dizaines ont réussi à escalader la rampe de cet immeuble à l’architecture moderne pour occuper le toit. .
Les images impressionnantes, qui rappellent l’invasion du Capitole aux États-Unis d’Amérique par les partisans de l’ancien président Donald Trump, montrent une véritable marée humaine qui se dirige vers le Congrès, le bâtiment où se trouvent la Chambre des députés et le Sénat.
Des manifestants sont apparus sur le toit, mais aussi sur toutes les pelouses adjacentes, y compris le palais présidentiel à Planalto.
Jair Bolsonaro, battu par Lula da Silva au second tour de l’élection présidentielle du 30 octobre, a quitté le Brésil en fin d’année pour les Etats-Unis.

Source : Lusa

Advertisement

PUBLICITÉ, ABONNEMENT ET RÉDACTION

Publicité, abonnement et rédaction...Aimeriez-vous faire partie de notre rédaction? Annoncer ou avoir de la visibilité dans notre portail et/ou adhérer à notre Club business?
Ouvrir le chat
1
Salut!
Pouvons-nous vous aider?