Connect with us

Entreprise

Cap-Vert – Paris : salon des entrepreneurs et investisseurs de la diaspora Cap-verdienne

L’objectif : connecter toutes les entreprises et les rapprocher de les institutions du Cap-Vert en matière économique, fiscale, sociale…

Publié

sur

La première édition de “Cabo-Verde Business Connect” a lieu ce week-end à Paris, une initiative née de la difficulté d’une femme d’affaires franco-cap-verdienne à investir au Cap-Vert.
“Je suis une femme d’affaires en France et en 2014, je suis allée au Cap-Vert en tant qu’investisseuse et j’ai rencontré plusieurs difficultés, surtout pour obtenir des informations en temps réel. C’était un défi, car il est difficile de savoir où aller pour obtenir les bonnes informations. Alors j’ai pensé, si j’ai ce problème, d’autres personnes l’ont également et j’ai décidé de me lancer dans ce salon”, a déclaré Dina Mendes, organisatrice de “Cabo Verde Business Connect”, dans des déclarations à l’Agence Lusa.

IMG 20230424 111617

Ainsi, avec l’aide d’Eunice Mascarenhas, présidente de l’Association des femmes chefs d’entreprise au Cap-Vert, Dina Mendes, arrivée en France à l’âge de 13 ans et aujourd’hui à la tête d’une entreprise qui regroupe des voyages et des conseils, s’est mise au travail et a rassemblé 80 entreprises cap-verdiennes, mais aussi de la diaspora de cet archipel, au sein de l’espace Charenton, dans le 12ème arrondissement de Paris, afin de créer un réseau d’entrepreneurs qui facilite les ponts avec le Cap-Vert.

Cette initiative a été soutenue par le gouvernement du Cap-Vert, à un moment où les envois de fonds des émigrants du Cap-Vert atteignent déjà, selon les chiffres de 2022, 340 millions d’euros, et où l’investissement global de la diaspora représente 34% du PIB du pays. Ce sont des chiffres qui guident la mission de Jorge Santos, ministre des Communautés.

“Nous avons soutenu cette initiative pour qu’elle ait le succès qu’elle a et pas seulement avec la diaspora, mais avec les entrepreneurs français. Grâce à la diaspora, nous parvenons à promouvoir l’investissement au Cap-Vert. La diaspora est une ressource endogène pour ajouter de la valeur et pour le développement du pays. Il n’est pas possible de développer notre pays sans la diaspora”, a déclaré le ministre venu ouvrir officiellement ce salon.

Au cours des premières heures d’ouverture, ce salon qui se tiendra entre aujourd’hui et dimanche dans la capitale française, a séduit des centaines de personnes, avec Dina Mendes prévoyant une participation de 3 000 à 5 000 personnes sur les deux jours. Pendant cette exposition, plusieurs conférences expliqueront comment investir au Cap-Vert, les avantages de la diaspora et les opportunités dans le pays.

Des entreprises comme Transportes Aéreos de Cabo Verde (TACV), les Postes du Cap-Vert, Unitel T+ et la Bourse de valeurs du Cap-Vert sont représentées lors de cet événement, qui vise à promouvoir les avantages de l’investissement dans le pays. Le ministre a déclaré que l’une des principales raisons de la création de cet événement est la construction d’un réseau fonctionnel d’entrepreneurs de la diaspora et d’entrepreneurs du Cap-Vert, afin qu’ils puissent investir dans le pays et générer de la richesse dans l’archipel.

“Le gouvernement nous a soutenus, mais il y a certaines choses que nous devons faire nous-mêmes. Si nous pouvons créer un réseau d’entrepreneurs de la diaspora, nous savons que l’union fait la force, et nous pouvons également présenter plus de projets aux autorités cap-verdiennes, afin de montrer que nous sommes présents”, a expliqué Dina Mendes.

Après cette première édition, l’organisation prévoit d’étendre ce type de rencontres à d’autres pays et continents, avec des participants du Portugal, des Pays-Bas, de Belgique, du Luxembourg et des États-Unis.

source : Lusa

Advertisement

PUBLICITÉ, ABONNEMENT ET RÉDACTION

Publicité, abonnement et rédaction...Aimeriez-vous faire partie de notre rédaction? Annoncer ou avoir de la visibilité dans notre portail et/ou adhérer à notre Club business?
Ouvrir le chat
1
Salut!
Pouvons-nous vous aider?