Connect with us

Politique

Lula : en Chine il a défendu une monnaie alternative au dollar

Une monnaie qui puisse financer la relation commerciale entre les pays Brics.

Publié

sur

Lors de sa visite en Chine le Président Lula (PT) a défendu l’utilisation d’une monnaie alternative au dollar dans le commerce international entre les pays Brics – Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud .

” Pourquoi une banque comme les Brics ne peut-elle pas avoir une monnaie qui pourrait financer la relation commerciale entre le Brésil et la Chine, entre le Brésil et les autres pays Brics ? Aider, qui sait, à faire les choses différemment “, a déclaré Lula lors de la cérémonie d’investiture de Dilma Rousseff (PT) à la présidence de la Nouvelle banque de développement, à Shanghai.

Lula a également déclaré que les autres pays pouvaient utiliser leurs propres monnaies dans les relations commerciales, sans utiliser le dollar, “et les banques centrales pourraient certainement s’en charger”.

Qui a décidé que le dollar était la monnaie après la disparition de l’or ? Pourquoi pas le yen ? Pourquoi pas le real ? Pourquoi pas le peso ? Porce que nos monnaies étaient faibles, nos monnaies n’ont aucune valeur dans les autres pays. En tenant compte de nos nécessités nous avons besoin d’avoir une monnaie qui transforme les pays dans une situation un peu plus pacifique”.

Selon les données du Fonds monétaire international (FMI), les Brics sont constitués de certaines des plus grandes économies du monde :

  • Chine –  2e plus grand  ; derrière les États-Unis
  • Inde – 7e place
  • Brésil – 9e place
  • Russie – 11e place
  • Afrique du Sud – 37e place

Le mois dernier, la Banque centrale brésilienne a annoncé qu’elle avait conclu un accord avec les Chinois pour la conversion directe des devises des deux pays en opérations commerciales. Jusque-là, les institutions devaient effectuer des opérations avec l’intermédiation du dollar américain.

Le dollar est devenu la norme du commerce international avec les accords de Bretton Woods, une conférence qui a décidé d’arrimer la monnaie américaine à l’or. La conférence a eu lieu en 1944, un an avant la fin de la Seconde Guerre mondiale. 

Lula s‘est rendu en Asie principalement pour régler les relations commerciales avec la Chine, le plus grand partenaire commercial du Brésil, ainsi que la guerre entre la Russie et l’Ukraine et les problèmes de gouvernance mondiale.

Visite à Huawei

Lula a également visité le siège du géant de la technologie Huawei et a rencontré des directeurs dans les domaines de l’énergie durable et des communications. la 5G et les solutions de télémédecine, d’éducation et de connectivité.

En février 2020, le ministère américain de la Justice a intenté une action en justice accusant le chinois Huawei et quatre filiales américaines de complot pour extorquer et voler des secrets commerciaux à des concurrents, obtenir des avantages et réduire les dépenses de recherche et développement.

Un dirigeant de l’entreprise a été arrêté en décembre 2018 et, depuis, Huawei est également accusé par le gouvernement américain d’être un “instrument du gouvernement chinois” et souffre de sanctions commerciales qui lui interdisent de participer à la construction d’infrastructures 5G.

Lula a également rencontré le PDG de la société de véhicules électriques BYD, Wang Chuanfu. L’entreprise produit des bus électriques et négocie une usine de voitures électriques à Bahia, à Camaçari.

Source : G1

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

PUBLICITÉ, ABONNEMENT ET RÉDACTION

Publicité, abonnement et rédaction...Aimeriez-vous faire partie de notre rédaction? Annoncer ou avoir de la visibilité dans notre portail et/ou adhérer à notre Club business?
Ouvrir le chat
1
Salut!
Pouvons-nous vous aider?