Connect with us

Culture

Miguel Torga

L’une des plus importantes figures de la littérature portugaise du XXe siècle

Publié

sur

Miguel Torga, 12 août de 1907 – 17 janvier 1995

Miguel par admiration de Cervantès et Unamuno et Torga du nom d’une bruyère de sa montagne transmontana, austère et résistante.

Torga Serra da Senhora da Azinheira
Serra da Senhora da Azinheira – São Martinho de Anta
Bruyère (Torga), plante sauvage caractéristique des sols agreste, et en particulier des montagnes du nord du Portugal

De son vrai nom Adolfo Correia Rocha, est né au village de São Martinho de Anta, où il a été mis en terre, “ au milieu du paysage qui a emmailloté ma naissance et ensevelira ma fin ”, comme il l’avait écrit dès 1952 : celui de son “ royaume merveilleux ”, la région de Trás-os-Montes, au nord-est du Portugal. Il était médecin ORL à Coimbra.

Miguel Torga est devenu classique de son vivant, en raison de la portée, de la diversité et de l’originalité de son œuvre, à l’image de l’un de ses aphorismes :“ L’universel, c’est le local moins les murs ”

Vie littéraire

Sa vie littéraire avait commencé en 1928 à l’âge de 21 ans, par la publication d’un recueil de poèmes, Ansiedade, et s’est poursuivie jusqu’aux derniers mois de la longue vie de l’auteur : le Diário XVI s’achève en décembre 1993. “ Un véritable créateur, fut-il Dieu, ne se repose pas le septième jour ”, avait écrit Miguel Torga en 1962, en conclusion à des soupçons sur la sincérité de l’auteur de La Genèse…

Hommages

Plusieurs hommages l’on mis à l’honneur. En décembre 1978, par décision du Conseil des Ministres et de l’Assemblée de la République, le Portugal rendait un hommage national à Miguel Torga, pour le cinquantenaire de sa vie littéraire.

Il a été nommé au prix Nobel de la littérature plusieurs fois.

Critique

jerome garcin laureat cfpv

La critique a réservé un accueil constamment attentif à son édition française : “ Miguel Torga est un écrivain dont la prose, nourrie par les âges et burinée par les expériences, brûle sur son passage tout ce que la littérature contient de sophismes, de fourberies, de couardises et d’artifices ”, à notamment écrit Jérôme Garcin.


Œuvres publiées en France

Poèmes ibériques, 1990
Lapidaires (nouvelles)
, 1990
Senhor Ventura (roman)
, 1992
Contes et nouveaux contes de la montagne, 1994
Portugal, 1996
Rua (nouvelles)
, 1997
En chair vive (pages de Journal)
, 1997
Vendange, 1999En franchise intérieure (pages de Journal), Aubier-Montaigne
, 1982.La Création du monde, Aubier-Montaigne, 1985 ; GF, 1999.
A la proue d’un navire de roc, 120 poèmes, éditions Le Tout sur le Tout
, 1986. L’Universel, c’est le local moins les murs, William Blake & C°et Barnabooth Éd., 1986.
De la peine de mort, Sables, 1999.

Curiosité

Une cinquantaine de volumes, tous semblables, “ édités dans le même papier terne, le même format, le même caractère et jusqu’à la même maquette de couverture, chaque volume revêtu de la même pauvre bure du précédent ”: l’œuvre auto éditée de Miguel Torga. Une collection devenue déjà un objet bibliophilique.

Advertisement

PUBLICITÉ, ABONNEMENT ET RÉDACTION

Publicité, abonnement et rédaction...Aimeriez-vous faire partie de notre rédaction? Annoncer ou avoir de la visibilité dans notre portail et/ou adhérer à notre Club business?
Ouvrir le chat
1
Salut!
Pouvons-nous vous aider?