Connect with us

INTERVIEW

Vins portugais dans la cour des grands à Paris

Au lendemain du Salon Wine Paris et Vinexpo Paris 2022, où plus de 25 000 visiteurs se sont déplacés.

Publié

sur

Nous sommes allés à la rencontre du Président de ViniPortugal, Frederico Falcão, pour faire un point sur les trois jours au cours desquels 55 producteurs portugais ont dévoilé leurs trésors cachés.

Quelle était la température des vins portugais ?

Ils étaient à la bonne température pour être servies et appréciés par ceux qui nous ont rendu visite. Nous sommes satisfaits de ce salon. C’est la deuxième année que nous venons à Paris. La première année, il y avait 31 producteurs et cette année nous en avons eu 55 qui représentaient toutes les régions du Portugal. Ce fut un événement d’une grande diversité de vins. Le premier rendez-vous important après deux ans en raison de la crise sanitaire.

Le Portugal est-il en phase d’internationalisation ?

Oui. Nous sommes très en vue, à tel point que lorsque quelqu’un rentrait dans le Pavillon, celui du Portugal attirait tout de suite l’attention. D’une certaine manière, nous avons suscité des envies, si je puis dire, de la part d’autres pays parce qu’en fait nous avions un beau pavillon, bien placé et une belle visibilité. Je pense que nous étions un exemple à suivre.

Vins portugais1

Le Portugal a-t-il pris soin d’améliorer son image ?

Clairement! Cela fait quelques années que nous avons des vins fantastiques. Mais nous avions une mauvaise image au niveau international. Notre travail et notre œnologie ont aussi grandement amélioré la qualité des vins, mais c’est l’image que nous travaillons le plus pour montrer au monde ce que nous avons de mieux. Au lieu de nous cacher au Portugal, nous sortons des produits prestigieux, ayant une bonne représentation, une bonne image. Une image plus attirante, afin de séduire les consommateurs pour qu’ils deviennent plus facilement adeptes des vins portugais. Et c’est ce que nous ressentons un peu dans le monde et de la part de ceux qui dégustent les vins portugais. Nous avons des données qui montrent que ces dernières années, dans les 20 pays où ViniPortugal travaille, en terme de production, nous nous développons plus rapidement que nos concurrents. Nous gagnons des parts de marché car nous avons de bons vins, à bon prix et parce qu’ils sont différents. La diversité des cépages et des régions marquent cette différence. Nous avons beaucoup à offrir au monde. C’est un peu comme un trésor caché qui se dévoile maintenant.

La proposition n’est donc pas de vendre des “tonnes” ?

C’est exactement notre stratégie ! Nous exportons actuellement 47% de ce que nous produisons, nous augmentons nos exportations en valeur d’environ 8% et en volume d’environ 5%, ce qui veut dire que dans 10 ans, nous aurions 50% et nous n’avons pas la quantité pour cela. Notre objectif n’est pas d’augmenter les volumes exportés, mais plus de valeur, de montrer et de vendre les meilleurs vins que nous avons. Ainsi, de nous affirmer au monde par la qualité.

Vins portugais2

Le développement du vin Bio et Naturel a-t-il un sens dans ce contexte ?

Parler de vins naturels est un peu étrange. Il n’y a pas de véritable définition. Le terme naturel est toujours difficile car il donne l’impression que les autres sont artificiels, ce qui est faux. Je préfère les appeler : “vins à faible intervention”. Attention ! Il existe de nombreux vins normaux sans ostentation d’appellation Bio ou Naturel qui sont issus de vieilles vignes à faible intervention et souvent avec des vignes en système biologique. La tendance actuelle des oenologues est de s’impliquer de moins en moins dans la vinification et de respecter davantage le terroir.

Même ainsi, ce sont des niches et je pense qu’ils continueront d’être une petite niche de marché. Les vins bio ou cette nouvelle tendance qui existe aujourd’hui pour les vins certifiés durables, je pense que ce sera la tendance. Encore plus en certification durable qu’en biologique.

Cette soutenabilité englobe trois aspects et finit par être assez complète : Durabilité environnementale, sociale et économique. Les caves au Portugal suivent déjà ces trois aspects. De plus en plus, nous avons des vins certifiés par la durabilité et ceux-ci se développent beaucoup.

Vins portugais3

Est-ce un projet de la ViniPortugal ?

C’est un projet que ViniPortugal prend également en charge. Nous avons une certification régionale au Portugal, comme c’est le cas en Alentejo. Ce que nous voulons, c’est une certification au niveau national. ViniPortugal, en collaboration avec l’Institut de la Vigne et du Vin, ont créé un projet de certification nationale de durabilité, c’est-à-dire mettre toutes les régions sur un pied d’égalité, afin que toutes puissent accéder à un système qui offre des certifications pour leurs soins en terme de durabilité, qui est la voie suivie au Portugal et dans la plupart des pays. Bien qu’il existe de nombreux produits suivant la voie biologique et que ce soit aussi une tendance, une chose n’empêche pas l’autre, ils peuvent et doivent être biologiques et en même temps avoir le sceau de la durabilité qui est plus impliquée et plus complète.

Pensez-vous que le marché a besoin de cette accréditation ?

Nous le ressentons sur plusieurs marchés, notamment sur les marchés nordiques, centre de l’Europe, comme c’est le cas des Pays-Bas, qui commencent également à exiger ces certificats de durabilité de leurs fournisseurs. Le Canada s’oriente dans cette direction, tout comme les États-Unis et le Japon. De plus en plus de pays exigent de leurs fournisseurs qu’ils détiennent une certification de durabilité. C’est clairement ce que nous ressentons partout dans le monde car c’est aussi une demande des clients. Lorsqu’ils achètent un produit, ils veulent savoir que les producteurs qui fabriquent ces produits sont très soucieux de la durabilité en termes environnementaux, sociaux et économiques.

La Saison France-Portugal a été un plus pour le Pavillon du Portugal ?

Pour nous, c’était important. Il faut saisir ce moment. Dans ce sens, nous aurons des actions avec l’AICEP et l’Ambassade du Portugal à Paris durant cette période. Il y aura des dégustations de vin où les oenologues expliqueront leurs vins et nous inviterons aussi des chefs. Nous devons en quelque sorte profiter de cette période commémorative et promouvoir davantage le Portugal et ses produits, dans notre cas le vin.

Vins portugais4

Continuer la lecture
Advertisement

PUBLICITÉ, ABONNEMENT ET RÉDACTION

Publicité, abonnement et rédaction...Aimeriez-vous faire partie de notre rédaction? Annoncer ou avoir de la visibilité dans notre portail et/ou adhérer à notre Club business?
Ouvrir le chat
1
Salut!
Pouvons-nous vous aider?